Cake aux orties

Ce n’est pas du sucré mais (je pense d’ailleurs créer une petite rubrique salée proposant des petites recettes rapides à réaliser, à voir…) ce cake salé est une belle découverte réalisée pour la première fois il y a deux mois lors de la pleine sortie des jeunes pousses d’orties qui sont à mon goût bien plus goûteuses et fraîches que les suivantes. Mais à chaque fois ce cake est quand même très bon ! Mon grand a même dit : « C’est le meilleur cake salé que j’ai jamais mangé !! » 🥰 Les premières orties avaient du goût, un excellent goût herbacé bien frais qui fait du bien 💕🌿

Concernant les orties, il y a quelques années j’avais réalisé des crèmes chocolatées à l’ortie (publiée dans un magazine local et que je n’ai jamais publié sur le blog :/ ) puis j’avais mis de côté plusieurs recettes différentes de cakes aux orties qui ne m’avaient pas plus convaincue que ça. Cette recette est donc un mix de plusieurs recettes que vous pouvez réaliser avec ou sans gluten. Ici (sur la photo du cake) elle est sans lait ni gluten et contient seulement un œuf qui peut être remplacé par une cuillère à soupe de purée d’amandes.

Ingrédients

100 g d’orties fraîches

40 ml d’huile d’olive

200 ml de lait végétal (amande ou riz ici)

1 cs de purée d’amandes blanches

1 œuf (peut être remplacé 1 cs de purée d’amandes)

180 g de farine (sans gluten possible) (ici un mélange de farines de pois chiches, châtaigne, riz et fécules + psyllium)

2 cs de poudre d’amandes

1,5 cc de levure chimique (ou 1 cc de bicarbonate)

1 cs de jus de citron (ou vinaigre de cidre)

1 pincée de sel

Une bonne pincée de gingembre en poudre ou plus (ou du poivre)

Préparation

  1. Lavez les orties puis séchez-les délicatement dans un torchon propre.
  2. Préparez le pesto d’orties : dans votre robot mixer ou blender, déposez un peu plus de la moitié des orties, l’huile d’olive et la purée d’amandes. Mixez.
  3. Versez le lait sur ce pesto, mixez à nouveau puis ajoutez la farine, la levure, la poudre d’amande, le jus de citron, le sel et le gingembre en poudre (ou le poivre) et mélangez (ou mixez).
  4. Versez la pâte dans un saladier, puis incorporez le reste des feuilles d’orties cette fois finement hachées.
  5. Mélangez délicatement la pâte puis versez-la dans un moule à cake (ici 20 cm de long, cette longueur est parfaite pour cette quantité).
  6. Parsemez, si vous le souhaitez, de graines (ici, courges et tournesol) puis faites cuire à 180°C pendant 40 minutes environ.

Le cake doit être moelleux en bouche. 

En fonction de la période, le goût des orties peut changer. 

*********************************************************************************************************

Petites infos sur les orties 

Je ne suis pas professionnelle en la matière 🙂 donc je vous donne seulement les infos que je connais depuis ma formation en naturopathie sans vous perdre dans les détails et je mettrai donc à jour continuellement ces infos au fil des mois en restant toujours la plus claire possible et synthétique…

L’ortie, cette plante connue et parfois mal aimée à cause de ses propriétés urticantes est LA plante à avoir chez soi !

Pourquoi ? Elle est reminéralisante, alcalinisante et anti inflammatoire, elle est riche en nutriments (protéines végétales de meilleure qualité que le soja par exemple), en oligo-éléments, en sels minéraux, fer, magnésium, manganèse, potassium, phosphore, calcium, silicium (la silice est excellente contre les troubles articulaires, rhumatismes, arthrose…), en vitamines (A, B, C et K), etc. et elle possède comme le jaune d’œuf les 8 acides aminés essentiels à l’organisme ! Vous l’avez compris c’est LA plante à tout faire de la tête aux pieds en passant par la peau, les ongles,  l’estomac…

En situation de convalescence, de fatigue ou plein d’autres troubles, elle permet de retrouver la vitalité mais renseignez-vous toujours auprès de personnes compétentes (médecin, naturopathe, herbaliste…) si vous êtes dans une situation particulière et que vous souhaitez tester l’ortie en cure. A savoir, elle est contre-indiquée en cas de prises d’anticoagulants et peut interagir avec certains autres médicaments !

L’ortie s’utilise également en externe, en cataplasme sur les douleurs articulaires par exemple, les problèmes de peau, en shampoing contre les pellicules et la chute de cheveux…

Côté cueillette…

L’ortie se cueille dans des lieux propres, hors de toute pollution… ce qui est logique, et étant donné qu’elle absorbe entre autres les polluants, nitrates… on la cueille donc bien dans un endroit préservé.

Pensez également à préserver ses ressources car même si elle se trouve en abondance un peu partout, mieux vaut respecter la cueillette (ce qui est le cas pour toutes les plantes d’ailleurs) au risque de puiser dans ses réserves et de se retrouver avec une terre peu fournie au fil du temps. Si vous en trouvez donc dans un endroit où elle est peu abondante, abstenez-vous d’en cueillir 🌿

  • Munissez-vous de gants ou non pour les habitués 🙂 et cueillez-les délicatement par la tige sans toucher les feuilles ce qui évite de se « faire piquer ». Son pouvoir urticant se perd au séchage et à la cuisson donc n’ayez pas peur de ce côté, l’ortie ne piquera pas en bouche 🙂

En cuisine…

L’ortie se consomme souvent en soupe ou en infusion de feuilles séchées mais on peut en faire tellement d’autres mets ! Un cake déjà 🙂 , des crèmes chocolatées (je publierai la recette, depuis le temps! ), du pesto, du jus d’ortie mélangé à des légumes et des fruits, une tarte salée, une sauce au lait végétal (coco par exemple) et aux épices pour accompagner un plat de riz, poisson, pâtes, légumineuses…

J’espère vous avoir convaincus et surveille vos retours avec attention 🙂 

Le bonheur ça se partage 😉

Comments are closed.

error

Newsletter & Cie